18 janvier 2010

Gabrielle Baëcille


En quelques mots...
"Toujours cet environnement minéral de falaises, de craie et de silex.
Concrétions, strates, structures alvéolaires, rugosités …
Je ne pensais pas alors qu’un lieu de vie et ses paysages pourraient orienter
un jour mon travail.

Les formes et textures de mes pièces résultent de cette imprégnation et je
m’applique à ce que le résultat laisse libre cours à la dimension de l’imaginaire.

J’utilise des terres naturelles ou que je teinte dans la masse.
L’emploi d’émail est rare et très partiel. Je préfère triturer la terre, taquiner ses reliefs, provoquer des rendus spongiformes et l’ajourer.
Refuge d’un organisme qui peut sembler dérangeant, les ouvertures et perforations apportent une dimension supplémentaire de légèreté où le "dedans" respire, s’échappe.

L’ordre de construction et d’organisation du naturel dans mes sculptures est
une évidence. C’est la trame de mon travail pour tenter de créer des pièces aux
résonances multiples...."




L'exposition de Luis Fernando Echeverri prévue fin janvier a été décalée à la première semaine de mars, puisque pour sa première exposition en Europe il voulait être absolument parmi nous (et nous aussi on voulait qu'il soit là) et un contre temps le retient pour cette date prévue.
Nous proposons une soirée autour de l'exposition collective le jeudi 21 avec projection et rencontre musicale et nous continuerons l'exposition colective jusqu'à la fin du mois .
A noter dans vos agendas le prochain vernissage de l'exposition de Christopher Cook, peintre sculpteur et sa première exposition dans une galerie à Paris.Vendredi 5 février à partir de 18h.

2 commentaires: