28 octobre 2015

"Oosphère", une expo d'Avelina Fuentes.


Le module, notion latine signifiant à l’origine cadence ou mesure, servait d’unité de mesure conventionnelle et était adoptée comme étalon pour régler les différentes proportions d’un ensemble, évitant toute variation. Cette idée d’apparence restreinte a évolué vers un concept bien plus organique et liquide, offrant une infinie panoplie de représentations, puis de combinaisons. Autant d’opportunités à expérimenter pour l’artiste. 

Au-delà des travaux scientifiques visant à expliquer comment l’homme appréhende son environnement, il est également intéressant de bénéficier du rôle de l'art dans la compréhension du monde sensible, l’art devenant ainsi le meilleur des prétextes pour initier un dialogue avec l’ensemble des disciplines.
L'activité artistique de Avelina Fuentes tente ici de révéler les modules sous-jacents omniprésents dans notre univers et de recréer différents agencements de la matière en explorant de nouveaux modèles et formes. Un petit pas, aussi modeste soit-il, pour comprendre.


1 commentaire: